Liste

Aussi loin que je remonte dans mes souvenirs, j’ai toujours aimé la poésie. Sans doute y ai-je pris goût dès la plus tendre enfance par la grâce de mes premiers maîtres et le charme de mes cahiers de récitation où voisinaient quatrains soigneusement calligraphiés et illustrations naïvement dessinées par mes soins. Qu’il est loin ce temps ! Le par-cœur a été banni de l’école comme le malpropre qu’il n’était pas. Heureusement, la poésie est restée, mais sous d’autres formes.
L’enfant a toujours été poète. Et le poète reste l’homme doté d’une âme d’enfant. Plus que la nouvelle ou le roman, la poésie est sans conteste l’art littéraire suprême, celui de l’excellence par essence, celui qui permet d’en dire le plus avec le moins, celui qui comporte le plus de contraintes, tout en offrant, ô paradoxe, le plus de liberté.
Depuis des années, j’avais accumulé sonnets, bouts rimés, fables, petits poèmes en prose ou textes de chansons. Je m’étais constitué tout un fichier dans lequel, devenu instit’, je puisais selon la période de l’année, l’évènement ou le besoin de la classe. Qu’en faire aujourd’hui alors que je n’exerce plus, sinon le transmettre aussi bien aux jeunes collègues qu’à tout le monde par le biais magique de l’Internet ?
Dans ce recueil, qui est loin d’être exhaustif et ne se prétend nullement une anthologie de la poésie francophone, vous y trouverez un inventaire à la Prévert, tout un bric à brac qui m’a toujours semblé sympa, plein de jolies choses, de beaux sentiments, un charmant bestiaire, pas mal de folies, d’excentricité, de surréalisme. De l’ancien, du moderne, du classique, de l’avant-garde. Rutebeuf et Villon y côtoient Victor Hugo, Robert Desnos et Théophile Gautier. Ronsard et La Fontaine fraternisent avec Boris Vian ou Grand Corps Malade. De tout un peu. Tout un monde. Un trésor. Je vous le confie. Prenez-en soin. Et surtout partagez-le. Si vous souhaitez le télécharger gratuitement, c’est ici :http://www.youscribe.com/catalogue/documents/litterature/poesie/poemes-pour-petits-et-grands-2817779

S

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  Articles

1 2 3 5
octobre 15th, 2021

La fabrique du consentement

J’ai appris que dans la partie flamande de la Belgique, l’obligation du port de la muselière était levée. Et on […]

octobre 6th, 2021

Liberté

octobre 2nd, 2021

L’eau de la source

Bois l’eau de la source où boit le cheval. Un cheval ne boira jamais de mauvaise eau. Fais ton lit […]

septembre 30th, 2021

Le plus inquiétant…

« A vrai dire, bien plus que les moyens de coercition de l’état, c’est surtout l’apathie intellectuelle de mes congénères qui […]

septembre 8th, 2021

Sortie de mon nouveau roman « Les décroissants »

4ème de couverture : Parvenue au pouvoir suite à une période de troubles, une coalition arc-en-ciel, se lance dans l’application […]

juin 28th, 2021

Le Frankenstein chinois et le nostalgique déplumé

28 juin Beau temps un peu frais. Je suis allé courir. Hier soir, j’ai eu droit à une plongée au […]

mai 24th, 2021

Une expérimentation génique…

Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit… Moi, réduit à la fonction de cobaye ? Non merci !

janvier 1st, 2021

Bonne année

En espérant qu’après 2020, l’an foiré, on ne se paie pas 2021, l’an merdé…

septembre 12th, 2020

Ca y est, mon nouvel opus, « Assoual », est disponible

Aux portes de l’immense désert du Panscotschodt, une petite communauté vit des heures troublées. Suite à diverses pratiques magiques, un […]

août 13th, 2020

Avant-première : Le deuxième chapitre de mon nouveau roman

ASSOUAL CHAPITRE 2 Pollyt sortit du bureau du Commodore. Un étranger, qui aurait eu l’imprudence de musarder par là, se […]