Liste

PHILIPPE DE LYON, MÉDECIN, THAUMATURGE ET CONSEILLER DU TSAR (RENEE-PAULE GUILLOT)

Le résumé du livre

Né le 25 avril 1849 dans un village de Savoie, Nizier Anthelme Philippe, fils de paysans, y séjourne jusqu’à l’âge de 14 ans. Particulièrement intelligent et déjà doté d’un étrange pouvoir de guérison dès 13 ans, il part à pied étudier à Lyon où il sera hébergé par son oncle boucher qui le charge également de livrer ses clients à domicile. Très vite, il se met à soigner gratuitement les habitants de son quartier, les canuts lyonnais. À 17 ans, il ramène à la vie un enfant que les médecins avaient déclaré mort. En 1870, alors qu’il doit être mobilisé et partir pour la guerre, ce qui désole tous ses patients, un accident l’amène à être réformé. De 1874 à 1875, il commence à suivre des cours de médecine. Mais, comme il continue à multiplier les guérisons les plus impossibles et les plus incroyables car obtenues par la seule force de la prière, les malades sont de plus en plus nombreux à vouloir le consulter et les médecins de plus en plus hostiles à son égard, au point de l’empêcher de poursuivre ses études. En 1877, il épouse Jeanne-Julie Landar, riche héritière qu’il a soignée et dont la fortune va lui permettre de poursuivre sa mission sans jamais devoir se faire payer…

Ma critique

« Philippe de Lyon » est la biographie d’un personnage vraiment hors norme, un thaumaturge d’une absolue humilité, n’usant d’aucune médicament, d’aucune potion. Posant un diagnostic au premier regard. Capable de deviner toutes les souffrances d’un être sans que celui-ci n’en ai rien dit. Ne soignant que par la prière. Obtenant des guérisons immédiates, sans la moindre convalescence. Et ne réclamant d’autre paiement qu’une simple promesse de rejet de la médisance et de la calomnie de la part du malade. Son voyage en Russie à l’appel du Tsar qu’il conseilla bien avant Raspoutine (sans que le monarque ne suivit aucune de ses recommandations) et de la tsarine à qui il prédit la venue du tsarévitch est particulièrement éclairante sur certains aspects occultes de l’effondrement de la dynastie Romanov. Ouvrage passionnant, parfaitement écrit et documenté, qui se lit comme un roman sur un thaumaturge assez peu connu aujourd’hui alors qu’il fut admiré en son temps et qu’il eut de fidèles disciples comme Gérard Encausse (Papus), Lalande et surtout Jean Chapas qui hérita des dons du maître.

Ma note

4,5/5

  Articles

1 2 3 5
octobre 15th, 2021

La fabrique du consentement

J’ai appris que dans la partie flamande de la Belgique, l’obligation du port de la muselière était levée. Et on […]

octobre 6th, 2021

Liberté

octobre 2nd, 2021

L’eau de la source

Bois l’eau de la source où boit le cheval. Un cheval ne boira jamais de mauvaise eau. Fais ton lit […]

septembre 30th, 2021

Le plus inquiétant…

« A vrai dire, bien plus que les moyens de coercition de l’état, c’est surtout l’apathie intellectuelle de mes congénères qui […]

septembre 8th, 2021

Sortie de mon nouveau roman « Les décroissants »

4ème de couverture : Parvenue au pouvoir suite à une période de troubles, une coalition arc-en-ciel, se lance dans l’application […]

juin 28th, 2021

Le Frankenstein chinois et le nostalgique déplumé

28 juin Beau temps un peu frais. Je suis allé courir. Hier soir, j’ai eu droit à une plongée au […]

mai 24th, 2021

Une expérimentation génique…

Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit… Moi, réduit à la fonction de cobaye ? Non merci !

janvier 1st, 2021

Bonne année

En espérant qu’après 2020, l’an foiré, on ne se paie pas 2021, l’an merdé…

septembre 12th, 2020

Ca y est, mon nouvel opus, « Assoual », est disponible

Aux portes de l’immense désert du Panscotschodt, une petite communauté vit des heures troublées. Suite à diverses pratiques magiques, un […]

août 13th, 2020

Avant-première : Le deuxième chapitre de mon nouveau roman

ASSOUAL CHAPITRE 2 Pollyt sortit du bureau du Commodore. Un étranger, qui aurait eu l’imprudence de musarder par là, se […]