Liste

PERSONNE (SAM PINK)

Le résumé du livre

À Chicago, le narrateur vit dans un appartement crasseux et mal chauffé en compagnie de son colocataire. Il passe ses journées à trainer son ennui, vautré sur un canapé qui pue. Son plus grand plaisir est de prendre le métro sans but particulier et sans aller chercher le moindre travail. Il veille bien à ne jamais regarder les gens, à fuir au maximum tous les contacts. De temps à autre, quand il fait trop froid chez lui, il va coucher avec la fille du rez-de-chaussée. Parfois, il demande aussi à son coloc de lui faire un câlin. Quand quelqu’un lui demande : « Cela ne vous dérange pas de temps en temps d’être inutile à ce point, peu importe où vous êtes ? », il répond : « Oui. ». Quand une femme lui demande : « Est-ce que vous éprouvez ne serait-ce qu’un peu de bonheur ? », il répond : « Pas vraiment. »…

Ma critique

« Personne » se présente comme une sorte de courte autofiction (122 pages) entièrement rédigées à la première personne. On ne cherchera pas d’intrigue vu qu’il ne se passe quasiment rien d’autre que la longue auto-analyse d’un dépressif hypocondriaque, paranoïaque, asocial et un brin psychopathe. Tout l’inverse d’un personnage sympathique. Souffrant de complexes d’infériorité et de persécution, il passe son temps à gémir en décrivant des états d’âme finalement assez peu intéressants. Si le fond est plus que léger, voire insipide et insignifiant, la forme rachète-t-elle l’ensemble ? Pas le moins du monde. Un style quelconque, proche du langage parlé, rempli de dialogues sans consistance avec abus d’expressions comme « genre ceci, genre cela » ou de grossièretés comme « j’encule untel ou untel ». Sans oublier les chapitres doublés au prétexte de « versions » différentes ! Au bout du compte, une œuvrette sans grand intérêt qui sera aussi vite lue qu’oubliée. On se demande quelle mouche a piquée l’éditeur américain et le repreneur français pour publier pareille daube !

Ma note

2/5

 

  Articles

1 2 3 5
octobre 15th, 2021

La fabrique du consentement

J’ai appris que dans la partie flamande de la Belgique, l’obligation du port de la muselière était levée. Et on […]

octobre 6th, 2021

Liberté

octobre 2nd, 2021

L’eau de la source

Bois l’eau de la source où boit le cheval. Un cheval ne boira jamais de mauvaise eau. Fais ton lit […]

septembre 30th, 2021

Le plus inquiétant…

« A vrai dire, bien plus que les moyens de coercition de l’état, c’est surtout l’apathie intellectuelle de mes congénères qui […]

septembre 8th, 2021

Sortie de mon nouveau roman « Les décroissants »

4ème de couverture : Parvenue au pouvoir suite à une période de troubles, une coalition arc-en-ciel, se lance dans l’application […]

juin 28th, 2021

Le Frankenstein chinois et le nostalgique déplumé

28 juin Beau temps un peu frais. Je suis allé courir. Hier soir, j’ai eu droit à une plongée au […]

mai 24th, 2021

Une expérimentation génique…

Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit… Moi, réduit à la fonction de cobaye ? Non merci !

janvier 1st, 2021

Bonne année

En espérant qu’après 2020, l’an foiré, on ne se paie pas 2021, l’an merdé…

septembre 12th, 2020

Ca y est, mon nouvel opus, « Assoual », est disponible

Aux portes de l’immense désert du Panscotschodt, une petite communauté vit des heures troublées. Suite à diverses pratiques magiques, un […]

août 13th, 2020

Avant-première : Le deuxième chapitre de mon nouveau roman

ASSOUAL CHAPITRE 2 Pollyt sortit du bureau du Commodore. Un étranger, qui aurait eu l’imprudence de musarder par là, se […]